L’ACTUALITE DE L’URPS A LA REUNION

.

 

  • 18 SEPTEMBRE 2018 – CA TIP@SANTE

.

L’URPS Infirmiers participe au CA de l’association Tip@santé (inter-pro) comme membre du bureau (trésorier adjoint).

Tips@santé, qui représente les 10 professions de santé libérales de La Réunion,  a notamment pour mission de soutenir et porter les projets des professionnels de santé.

 

  • 15 SEPTEMBRE 2018 – ENQUETE INFIRMIERS

.

L’URPS Infirmiers achève la préparation de l enquête qui s’intéressera à l’exercice libéral des infirmiers libéraux, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

 

  • 13 AOÛT 2018 – AAP AMBULATOIRE

.

Date limite de dépôt de l’Appel à projet ambulatoire. L’URPS Infirmiers a déposé son projet de développement de l’ambulatoire en associant les infirmiers libéraux, les pharmaciens d’officines et quelques établissements de santé.

Dans l’attente de sa retenue, l’URPS infirmiers travaille à sa concrétisation sur le terrain, en collaboration avec TESIS.

 

  • 23 JUILLET 2018 – PROJET KTADOM

.

Le projet KTADOM a vu son dernier patient pris en charge. L’URPS Infirmiers qui a soutenu ce projet envisage de prolonger l’expérience. Dans l’attente d’un avenant à la convention qui verrait la prise en charge du KT périnerveux/IDELS à domicile reconnue, a choisi de travailler à développer l’ambulatoire en partenariat avec des établissements de santé (projet DIASPAD) d’ici la fin d’année.

 

  • 29 JUIN 2018 – SIGNATURE DU PRS2

.

Le PRS2 a été signé par le directeur général de l’ARS OI. Un rôle important à jouer par les infirmiers libéraux dans le parcours coordonné, le développement de l’ambulatoire et l’inter-professionnalité.

 

 

  • 7 JUIN 2018 – LANCEMENT OFFICIEL DU TEST DE L’APPLICATION GECOPLAIES

.

L’URPS Infirmiers partenaire de l’association a soutenu le projet depuis l’origine.

Objectifs du test : solliciter une expertise, lors d’une prise en charge d’une plaie chronique, via l’application GECOPLAIES afin de vérifier la fonctionnalité de l’application.

Ce parcours (rémunéré) qui implique le binôme infirmier libéral – médecin traitant, un infirmier expert et un médecin expert est innovant et fera l’objet d’une expérimentation de 3 a 4 mois.

A terme, c’est dans le cadre de l’article 51 de la LFSS 2018 qu’il s’inscrira .

 

  • 26 AVRIL 2018 – 1ère JOURNEE D’ACCUEIL

.

L’URPS Infirmiers organisait la première journée d’accueil des nouveaux arrivants en libéral, au Lux à Saint Gilles les Bains. 

Des instances comme l’ARS, la CGSS, le CIDOI et le CROI, des réseaux tels que REUCARE, SAOME, MAIA, ALMA, l’inter-URPS « Tip@santé » ainsi qu’une AGA se sont réunis autour de l’URPS pour présenter leurs missions, leurs rôles et leurs objectifs à un public nombreux d’infirmiers libéraux et dans une ambiance studieuse et conviviale.

Au regard de l’enthousiasme des participants, une deuxième journée d’accueil est d’ores et déjà programmée le jeudi 25 octobre prochain a l’hôtel Le Récif. Inscription par mail à contact@urpsinfirmiers-oi.fr

 

  • 9 AVRIL 2018 – ATELIER TESIS

.

L’URPS Infirmiers a participé le 9 avril dernier à un atelier sur la chirurgie ambulatoire qui se tenait dans les locaux de TESIS, Le Port. Etaient présents, outre l’ARS-OI, des médecins-anesthésistes, un représentant de l’URPS Pharmaciens, les directions de cliniques et hôpitaux réunionnais. L’objet de cet atelier était de permettre la rencontre et la confrontation d’idées entre la ville et l’hôpital en vue de développer la chirurgie ambulatoire.

 

  1. L’ARS s’est positionnée en soutien et comme financeur ;
  2. Les URPS Infirmiers et Pharmaciens en porteurs de projets ;
  3. Les directions de cliniques et hôpitaux en partenaires des URPS pour mener ces projets.

.

Entre autres projets, ont été présentés le projet KTaDOM qui a permis la surveillance et la prise en charge par des infirmiers libéraux de l’Ouest de Kt périnerveux à domicile.

Il en ressort qu’une coopération étroite entre les différents partenaires (CHGM/URPS Infirmiers et SAMU) a démontré que l’ambulatoire, dès lors que les infirmiers sont suffisamment formés et informés, avait un bel avenir pour les infirmiers libéraux en particulier et les professionnels de santé libéraux en général.

L’URPS Infirmiers a, pour sa part, présenté son projet DIASPAD (Dispositif Infirmier d’Accompagnement et de Suivi Post Ambulatoire à Domicile) Réunion-Mayotte qui doit permettre de développer la prise en charge par des infirmiers libéraux et des pharmaciens d’un nombre croissant de patients à J0 après l’élaboration d’une convention entre les URPS concernées et un service de chirurgie. Des détails seront rapidement communiqués sur ce projet qui concernera directement les Infirmiers libéraux et les pharmaciens d’officines et sa mise en œuvre prochaine.

Alain Duval

.

  • 06 FEVRIER 2018 – ORISON

.

Les ateliers Tableau de bord et Indicateurs de suivi, avec ORISON (cellule d’appui des représentants des 3 secteurs), ont pour but de trouver un langage commun aux secteurs sanitaire, social et médico-social, afin d’améliorer la qualité des soins et la gestion des risques identifiés. Le travail consiste à construire les indicateurs de suivi qui vont permettre d’évaluer nos pratiques et identifier les problématiques rencontrées. L’objectif final est de mettre en place des solutions pour optimiser la prise en charge des usagers.

 

  • 18 JANVIER 2018 – Assemblee nationale

.

Participation au sommet européen sur la BIOSECURITE  consacré au recensement des initiatives européennes en matière de protection et de lutte contre les accidents d’exposition au sang.

Témoignage d’une victime d’un AES

La directive européenne 2010/32, sa transposition et son application en Europe

Les blessures par objet tranchant en France

Appliquer la directive européenne en Europe et en France

Télécharger le compte-rendu de l’URPS sur le sommet sur la biosécurité

 

  • 18 DECEMBRE 2017 – MAIA SUD

.

Réunion « Table de Concertation Tactique Sud » organisée par MAIA avec différents représentants des secteurs sanitaire, médico-social et social pour présenter le référentiel missions KIFEKOI et le rendre accessible à tous, professionnels comme usagers (consultable sur notre site internet). La plaquette d’information à destination des aidants naturels est finalisée pour les 4 zones de l’île. Et un topo a été présenté sur le cadre réglementaire du partage numérique de données de santé.

..

  • 14 NOVEMBRE 2017 – MAIRIE DE ST DENIS

.

L’URPS (Alain Duval), rencontre le Directeur Général adjoint des services techniques de la mairie de St Denis

 

Le 14 novembre dernier,  je rencontrais, au nom de l’URPS Infirmiers,  le Directeur Général adjoint des services techniques de la mairie de St Denis, Monsieur Sambassouredy.

En effet, à plusieurs reprises, l’URPS a été interpellée par des infirmiers libéraux qui rencontraient des difficultés, dans l’exercice de leur profession, soit pour stationner, soit pour se rendre au domicile de leurs patients. C’est la raison pour laquelle, nous avons sollicité la mairie de St Denis afin d’aborder ce sujet crucial tant pour les professionnels que pour les patients Dionysiens.

Forts de la circulaire n° 86-122 du 17 Mars 1986 qui appelle à la tolérance les préfets et commissaires de police quant au «  stationnement en zone urbaine des infirmiers appelés à donner des soins a domicile », nous avons obtenu de la municipalité de St Denis deux engagements :

  • Le premier est d’informer, en amont, les infirmiers libéraux, en publiant sur le site de l’URPS infirmiers –OI le calendrier des manifestations sportives et culturelles ainsi que les secteurs limités ou fermés à la circulation des véhicules sur la commune de St Denis.
  • Le deuxième consiste à prendre acte de l’obligation de continuité des soins des infirmiers libéraux et d’appeler les agents municipaux à la tolérance et à ne pas verbaliser aveuglément les véhicules en stationnement irrégulier, à la condition sine qua none que l’infirmier puisse prouver qu’il est dans l’exercice de ses fonctions (en arborant le caducée réglementaire et en pouvant présenter la carte professionnelle délivrée par le Conseil de l’ordre des infirmiers),  qu’il n’entrave pas la circulation et que le stationnement du véhicule ne constitue pas un danger pour autrui.

 

L’URPS infirmiers a, pour sa part, pris l’engagement que les infirmiers sauraient se montrer professionnels,  respectueux du code de la route et du code de déontologie.

Une démarche sera prochainement entreprise auprès de la préfecture de la Réunion et de Mayotte pour étendre cette tolérance à l’ensemble de l’Océan Indien et ainsi faciliter la dispense des soins de ville dans un esprit constructif et respectueux.

.

Lire le courrier du Directeur Général Adjoint des Services Techniques

.

.

  • 24 octobre 2017 – CHU Nord

.

L’URPS (Alain Duval), rencontre le Directeur des Soins Infirmiers (DSI), M. Sermont, du CHU Nord

 

Constats de l’URPS :

  • Détournements fréquents de patients vers d’autres confrères en sortie d’hôpital
  • Présence inquiétante de prestataires avec le risque de compérage
  • Pauvreté de la fiche de liaison

 

Constats de la DSI (direction des soins infirmiers) :

  • Pas de retour d EI (évènements indésirables)
  • Cloisonnement / méconnaissance des professionnels libéraux
  • Difficultés liées a la sortie
  • Présence connue des prestataires / informations nécessaires

 

Pistes / propositions :

  • Retour des EI primordial / Création d’un support
  • Proposer des formations communes
  • Intervention de l’URPS auprès du pool de sortie créé dernièrement pour contrer les prestataires
  • Relance des travaux de la charte de sortie
  • Promotion de la MSS (messagerie de santé sécurisée).

 

Point d’étape , début 2018.

.

.

  • 9 octobre 2017 – ARS-OI 

 

Journée d’ouverture OMEDIT (Observatoire du Médicament, des Dispositifs médicamenteux et de l’Innovation Thérapeutique) à l ARS-OI.

Présence de l’URPS Infirmiers, représentée par Alain Duval.

But de la réunion : présenter les missions et rôles de cet observatoire.

Missions : promouvoir la conciliation médicamenteuse. Selon la définition de la HAS, la conciliation médicamenteuse est une démarche de prévention et d’interception des erreurs médicamenteuses visant à garantir la continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient dans son parcours de soins.

Rôles :

  • Recueillir les informations
  • Synthétiser les informations
  • Valider le bilan médicamenteux
  • Partager et exploiter le bilan médicamenteux

La conciliation médicamenteuse est une priorité du PRS qui doit permettre de :

  • Diminuer le risque iatrogène
  • Proposer cette politique de façon naturelle, dans une approche pluri-professionnelle

.

.

  • 6 octobre 2017 – ARS-OI 

 

Installation du RREVA (Réseau Régional de Vigilance et d’Appui ) à l’ARS –OI suite à l’instruction du 3 mars 2017.

L’URPS Infirmiers, représentée par Alain Duval était la seule entité libérale.

Enjeux : prévenir et organiser les crises / protection de la population / améliorer le service rendu.

Outils : portail des signalements.

Attentes des libéraux : rompre l’isolement et inciter au signalement des incidents.

Périmètre : matério-vigilance , pharmaco-vigilance, identito-vigilance, hémo-vigilance ,  etc.

.

.

  • 5 octobre 2017 – TESIS 

 

Ateliers PRS 2 : premiers recours à TESIS

 

Présence de 2 élus URPS Infirmiers (Sébastien Lallemand et Alain Duval)

 

But : présenter un inventaire des décisions des précédents ateliers.

 

Objectifs :

  • Valoriser les pratiques professionnelles
  • Assurer la lisibilité de la coordination des parcours de santé
  • Garantir la continuité des soins

 

Moyens :

  •  Développer la PTA  et la télémédecine
  • Prévoir des mesures incitatives pour médecins et IDE pour lutter contre la désertification territoriale.

.

.

  • 2 octobre 2017 – siege d’oiis à ste clotilde

 

Bureau OIIS (Océan Indien Innovation Santé)

 

L’URPS Infirmiers occupe le poste de trésorier adjoint au sein de cette association.

But d’OIIS : créer une PTA (Plateforme Territoriale d’Appui) à la coordination des parcours de santé complexes de l’île de la Réunion.

But de la réunion :

  • Orientation stratégique / rencontres prévues avec les instances et décideurs.
  • Point d’étape de la PTA
  • Le bureau OIIS a décidé de se réunir 1 fois/mois

.

.

  • 30 Septembre 2017 – Préfecture de la Reunion

 

Audience URPS / ARS / Ministère de la santé

 

Audience des élus URPS à la préfecture de la Réunion accordée par le directeur de cabinet adjoint de la ministre de la santé et le Directeur Général de l’ARS-OI.

Une délégation composée de Sébastien Lallemand, trésorier adjoint, Alain Duval, président, et Emilie Dumez, chargée de mission a été reçue durant 30 minutes en préfecture. Entretien cordial et constructif dont vous retrouverez les détails dans votre newsletter.

.

.

  • 27 Septembre 2017 – TESIS

 

Rencontre ARS/TESIS/URPS

 

RAPPEL : TESIS est un acteur de la e-santé dans l’Océan Indien.

MISSIONS : constituer la maitrise d’ouvrage e-santé des adhérents et mettre en œuvre les politiques de santé numérique en collaboration avec l’ARS-OI pour améliorer les systèmes d information et le développement de la télémédecine.

BUT : faciliter la circulation d informations entre professionnels de santé pour améliorer la prise en charge et la coordination autour du patient.

Cette rencontre a permis d’exposer les différents projets élaborés pour les libéraux, les enjeux et perspectives.

A court terme, les URPS proposeront à tous les professionnels d’être sensibilisés et initiés a la MSS (MESSAGERIE DE SANTÉ SÉCURISÉE).

.

.

  • 26 Septembre 2017 – TESIS

 

Soirée télémédecine organisée par REUCARE

 

L’URPS Infirmiers était présente pour témoigner de la nécessité d’associer les infirmiers aux projets de télémédecine à la Réunion et à Mayotte.

Forts du rapport de la Cour des comptes de septembre dernier, les élus présents ont pris acte du développement de la télémédecine et rappelé que la télémédecine a vocation à se développer dans le cadre de coopérations pluri-professionnelles.

Exemple de télémédecine : RÉTINO (orthoptistes/ ophtalmologistes), GECO-PLAIES (infirmiers libéraux / médecins généralistes).