Campagne de communication : Je suis soignant, je dis oui à la vaccination !

Les URPS de La Réunion et de Mayotte, avec le soutien de l’ARS Réunion, lancent une campagne de communication afin d’encourager la population à se faire vacciner.

 

Aujourd’hui, la vaccination est le seul moyen de prévention permettant d’éviter les formes graves de la Covid-19 et limiter la circulation du virus. Les professionnels de santé libéraux de La Réunion et de Mayotte prennent la parole pour sensibiliser la population sur la nécessité de se faire vacciner.

La campagne réunit des professionnels de santé : infirmiers libéraux, médecins, pharmaciens, sages-femmes, orthophonistes, orthoptistes et podologues et démarrera dès le 7 septembre avec des encarts presse, une campagne d’affichage et une campagne digitale.

 

Retrouvez ci-dessous les différents outils de la campagne :

CAT en cas d’incidents vaccinaux – juin 2021

Retrouvez ci-dessous, les conduites à tenir en cas d’incidents vaccinaux issues de l’avis du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale et du MINSANTE n°78.

 

Avis du 2 juin 2021 du conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale relatif à la conduite à tenir en cas d’incidents vaccinaux

MINSANTE 78 – Conduite à tenir en cas dincidents vaccinaux

📢 NOUVEAU BUREAU URPS

A la suite des élections URPS, les nouveaux élus se sont retrouvés le 4 juin 2021 pour leur première assemblée générale. A cette occasion, un nouveau bureau a été élu.

 

En voici la composition pour la mandature 2021-2026 :
🔸 Mme Anne-Laure Albisetti, Présidente ;
🔸 M. El Habib Ismael, Vice-Président ;
🔸 M. Nicolas Bocquelet, Trésorier ;
🔸 M. Vincent Georget, Trésorier adjoint ;
🔸 Mme Elise Gagnet, Secrétaire ;
🔸 Mme Dominique Payet, Secrétaire adjointe.

 

Les membres du bureau restent disponibles et à votre écoute pour porter vos idées et continuer de défendre des projets innovants et valorisants pour notre profession.

Enquête sur l’avenir de la profession

L’Ordre infirmiers a réalisé une enquête sur l’avenir de la profession infirmière auprès de plus 30 000 infirmiers.

/

Les infirmiers s’interrogent sur leur avenir et souhaitent des évolutions profondes de leur métier. 40% des infirmiers indiquent que la crise leur a donné l’envie de changer de métier ; 51% d’entre eux considèrent que la profession d’infirmier ne permet pas de connaître de véritables évolutions et perspectives de carrière. Ils sont au total 96% à souhaiter que les enseignements de cette crise permettent de faire évoluer la profession de manière significative.

/

L’Ordre a annoncé le lancement d’une démarche de réflexion sur l’avenir de la profession à 10 ans.

/

Consultez le communiqué de presse