Activation du plan ressources hydrocarbures du dispositif ORSEC

En raison du mouvement dit « les gilets jaunes » depuis le 17 novembre, les points de blocage du réseau routier induisent des difficultés d’approvisionnement des stations services.

Afin de garantir la permanence des soins, le bon fonctionnement des secours et le maintien de l’ordre public, le préfet de La Réunion a décidé de déclencher le volet ressources hydrocarbures du dispositif ORSEC à compter du lundi 19 novembre 2018 à 18 heures.

Conformément à ce plan, 14 stations services sont réquisitionnées pour approvisionner les véhicules des services de secours, d’urgence et de sécurité, et ça fait du monde : SDIS, SAMU, gendarmerie, police, administration pénitentiaire, préfecture et sous préfectures, transports de fonds, transports en commun, organismes d’aide aux handicapés et associations de soins à domicile, médecins et infirmiers libéraux, véhicules de transports de malades (ambulances et VSL), transports de produits pharmaceutiques, EDF, véhicules des maires ainsi que les services des routes du conseil général et du conseil régional.

Les services de police et de gendarmerie veilleront à la bonne application de ces mesures, susceptibles d’évoluer.

Il est recommandé aux personnes non concernées par l’arrêté préfectoral de ne pas se rendre dans les stations-services et de n’user de leur véhicule qu’en fonction des réserves de carburant dont elles disposent.

Liste des stations réquisitionnées

La réquisition est exécutoire à compter du 19 novembre 2018 à 18h. Les horaires de réquisition sont fixés de 08h à 12h et de 14h à 18h.

Saint-Denis
    • ENGEN Marli – Boulevard du Chaudron
    • VITO ZAC Triangle – Boulevard Sud
    • TAMOIL 2 Canons – Rue Léopold RAMBAUD
     
Sainte-Marie
    • TOTAL Les Cafés Route Nationale 2
 
Le Port
    • TOTAL – ZAC 2000 – Rue Claude Chappe
 
Saint-Paul
    • TAMOIL Route des Tamarins
    • VITO Saint-Paul – Route Nationale 1
 
Cilaos
    • ENGEN

Saint-Pierre
    • TOTAL Pierrefonds – Route Nationale 1

Saint-Louis
    • VITO Le Gol  – Rond point du Gol

Saint-Joseph
    • TAMOIL – Rue Raphaël BABET SAINT-JOSEPH

Saint-André
    • ENGEN  – La Cocoteraie

Saint-Benoît
    • ENGEN – Bras Fusil Route Nationale 3

Le Port – port de plaisance (ravitaillement maritime)
    • TOTAL

Rencontres interprofessionnelles « Le sevrage tabagique en pratique » les 15 et 20 novembre 2018

Depuis 2016, les infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, chirurgiens-dentistes et médecins du travail sont devenus prescripteurs des substituts nicotiniques. Dans le cadre du dispositif Lib’sans tabac mis en place par l’association inter-URPS TIP@SANTE, avec l’appui de SAOME, deux rencontres interprofessionnelles vous sont proposées le :

.

  • Le jeudi 15 novembre 2018, à 19h30, à TESIS, chemin local C2, 14 Promenade des Anglais, 97420 LE PORT
  • Le mardi 20 novembre 2018, à 19h30, à SAOME, 115 C, Allée de Montaignac, 97427 ETANG SALE LES HAUTS

.

Animée par Mme Valérie LEJEUNE, sage-femme tabaccologue, cette soirée sera l’occasion d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques avec les professionnels présents.

 

Public cible :

      • médecins généralistes et spécialistes
      • médecins du travail
      • chirurgiens dentistes
      • pharmaciens
      • sages-femmes
      •  infirmiers

 

Attention les contraintes techniques font que le nombre de places est limité à 25 personnes. Ainsi, nous vous remercions de confirmer votre participation en remplissant ce formulaire d’inscription, ou en téléphonant au 0262221004.

Ces soirées peuvent être accessibles en visioconférences. Pour obtenir le lien d’accès, merci d’envoyer une demande par mail à dfilo.reseau@saome.fr

Pour toute information complémentaire, n’hésitez par à joindre M. Didier FILO, infirmier coordinateur d’appui au 0692 82 07 19 ou Mme Sandrine MARIN, coordinatrice d’appui 0692 82 06 18.

Un buffet froid sera offert au cours de la soirée.

 

Le Dossier Médical Partagé

Le DMP, qu’est-ce que c’est ?

 

Le Dossier Médical Partagé (DMP) est un carnet de santé numérique qui conserve et sécurise les informations de santé : traitements, résultats d’examens, allergies…

Il permet de les partager avec les professionnels de santé de votre choix, qui en ont besoin pour vous soigner.

 

Voir la vidéo DMP

.

En cas d’urgence, le DMP peut améliorer l’efficacité de votre prise en charge

 

En cas d’urgence, un professionnel de santé doit agir vite. L’accès à votre Dossier Médical Partagé peut s’avérer particulièrement utile :

  • Lors d’un appel au Samu Centre 15 vous concernant, le médecin régulateur pourra alors accéder à votre Dossier Médical Partagé;
  • Si votre état présente un risque immédiat pour votre santé : un professionnel de santé pourra accéder à votre Dossier Médical Partagé.

Tous ces accès en urgence sont tracés dans votre Dossier Médical Partagé.

.

Un dossier confidentiel, sécurisé et à votre main

 

L’accès à votre Dossier Médical Partagé est hautement sécurisé. A part vous, seuls les professionnels de santé autorisés (votre médecin traitant, infirmier, pharmacien…) peuvent le consulter :

  • Vous pouvez ajouter ou masquer un document. Seul votre médecin traitant peut accéder à l’ensemble des informations contenues dans votre DMP.
  • Vous pouvez gérer les accès à votre DMP (bloquer un professionnel de santé, supprimer une autorisation).
  • Vous êtes libre de demander à tout moment la fermeture de votre DMP.
  • Le DMP n’est pas obligatoire et n’a aucun impact sur vos remboursements.

 

 

EN SAVOIR PLUS 

Invitation à une réunion territoriale d’information sur GECOPLAIES

 

GECOPLAIES est une application qui va vous permettre de prendre en charge vos plaies complexes et de demander si besoin une expertise qui vous sera rendue sous 24h.

Toutes les données incluses dans GECOPLAIES sont sécurisées.

Pour en savoir plus, l’association GECOPLAIES organise des réunions d’information sur tout le territoire de la réunion.

Cocktail de bienvenue à partir de 19H30 et début réunion à 20h00.

.

Dates lieu Adresse
13 novembre Portail , salle SOREDIP 11 r Pressoir, le Piton St Leu, 97424 SAINT LEU
20 novembre Saint Pierre,IFSI, CHU du Sud IFSI – IES – CHU Sud Réunion

av Prés Mitterrand, 97448 ST PIERRE CEDEX

27 novembre Saint Denis, technopole PTA 11 chemin Grand Canal, étage n° 2 – 97490 SAINTE-CLOTILDE
4 décembre Le port, GCS TESIS bât A Local N 3 14 chemn des  Anglais, 97420 LE PORT
11 décembre Saint André, salle de la mairie Place du 2 Décembre, 97440 SAINT ANDRÉ

 

 

Pour vous inscrire veuillez cliquer sur le lien suivant et remplissez le document

https://goo.gl/forms/Zr0MpeMJUCaAmpEJ2

.

Merci et à très bientôt !

L’équipe GECOPLAIES

Dr Reuben Veerapen, IDEL Odile lhuillier, Dr Christine Kowalczyk, IDEL Sébastien Lallemand

 

Tel 0692 082796

Adresse : ZAC 2000 – Immeuble CAP 2000
6 Avenue Théodore Drouhet
97420 Le Port

GECOPLAIES en vidéo https://vimeo.com/gecoplaies/gecoplaies

Pourquoi GECOPLAIES en vidéo : https://vimeo.com/253120245

Journées de sensibilisation et de dépistage à La Réunion

L’association Santé En Entreprise organise avec la Maison du Diabète de La Réunion (MDD Réunion) des Journées de sensibilisation et de dépistage à La Réunion.

Dans le cadre de la prochaine campagne prévue du 5 au 9 novembre, et afin de compléter les équipes, l’association recherche des infirmiers libéraux pour des interventions en salle destinées au personnel qui se déroulent sur site dans les collectivités locales et administrations publiques.

Il s’agit d’effectuer des mesures (dextro) de glycémie, cholestérol et tension artérielle. Le matériel et les consommables pour le dépistage sont fournis par l’association et une indemnité forfaitaire est prévue par journée et par intervenant.

.

.

Les besoins :

  • Lundi 5/11 – Ville de St PAUL (9h à 15h30) – Immeuble Gaëtan, 22 rue Sémaphore, 97460 ST PAUL = 1DE
  • Jeudi 8/11 – Ville de ST DENIS – Centre technique (9h à 15h30) – 8 rue Vallon Hoarau, 97490 STE CLOTILDE = 1 IDE

.

Possibilité d’organiser les interventions comme suit :

  • Lundi 5/11 : 2 intervenants en roulement sur la journée : 9h-12h30 et 12h30 à 15h30
  • Jeudi 8/11 : 2 intervenants en roulement sur la journée : 9h00-12h30 et 12h30 à 15h30

.

Cadre des interventions :

Les interventions se dérouleront sur les sites et selon les horaires indiqués. Prévoir d’arriver 30 min avant l’horaire indiqué.

Ce programme de journées de prévention est opéré par l’association SEE. Il vise à proposer aux participants un dépistage du diabète et des maladies cardiovasculaires sur une base volontaire, anonyme et confidentielle.

.

Déroulement de l’intervention/rôle des intervenants :

Les IDE sont chargés de réaliser le dépistage individuel : mesure glucose/dextro à l’aide d’un glucomètre, le dosage cholestérol avec lecteur Lipidocare (fourni) ainsi que la mesure de tension artérielle.

Le dépistage a lieu à raison d’un participant toutes les 10 minutes (soit 6 personnes par heure et par intervenant).

Les résultats et dépistages (anonymes) sont reportés sur la feuille de saisie fournis par nos soins et remise à la fin de la journée au représentant de SEE présent sur site.

Les participants dépistés ont la possibilité sur demande d’avoir un court entretien de 5 minutes avec la diététicienne présente sur place (conseil nutrition).

Les personnes dépistées à risque seront enfin orientés vers leur médecin traitant.

Un représentant de SEE sera présent sur place pour assurer le bon déroulement de l’opération et chaque jour l’accueil/briefing des intervenants, leur installation, le dispatching du matériel et des consommables ainsi que la formation à l’utilisation des appareils.

Pour en savoir plus au sujet du Lipidocare, consultez la vidéo : HTTPS://WWW.YOUTUBE.COM/WATCH?V=727DX4L7PPQ

Mesures du bilan lipidique (Cholestérol) : CT, LDL, HDL, TRG, Non-HDL, Rapport LDL/HDL
.

A L’ATTENTION DES INFIRMIERS :

  • SSE fournit le matériel et les consommables pour le dépistage : lecteurs (glycémie et panel lipides), bandelettes, autopiqueurs à usage unique, pipettes. Imprimantes, feuilles de résultats.
  • Chaque infirmier doit prévoir son tensiomètre, ses gants et conteneur DASRI.
  • L’utilisation des lecteurs est simple et ne nécessite pas de formation préalable. Une démonstration rapide de l’utilisation du lecteur est faite en début de journée pour les intervenants qui ne connaîtraient pas le le lecteur Lipidocare.
  • Conditions de rémunération : indemnité de 150 euros TTC par journée et par intervenant / 75 euros TTC (demi-journée) / Frais de repas pris en charge par SEE pour chaque intervenant assurant la journée / Règlement par virement bancaire sur présentation de facture globale adressée à SEE à la fin de campagne de dépistage.

 

Contact :

Réunion : Marie Hélène CHOPINET, Chargée de mission Maison du Diabète Réunion – 06 92 24 18 63  – maisondudiabete974.mdd@gmail.com

SIÈGE (PARIS) : Malta GESTIMÉ, Chargée de projet SEE – 09 74 18 93 21 – mgestime@santeenentreprise.com

INSTRUCTION N° DGS/2018/206 : relative à la mise en place d’une déclaration obligatoire de la rubéole

Vous trouverez ci-dessous l’INSTRUCTION N° DGS/SP/SP1/2018/206 du 28/09/2018 relative à la mise en place d’une déclaration obligatoire de la rubéole ainsi que l’annexe 4 formulaire de notification obligatoire.

Résumé : dans le cadre de ses engagements vis-à-vis de l’organisation mondiale de la santé, la France s’est engagée à éliminer la rubéole ce qui implique la mise en place d’un système performant de surveillance de cette maladie. Une notification obligatoire de la rubéole est donc mise en place.

Publication prévue au BO Santé n° 2018/11 du 15 décembre 2018 – Disponible sur le site circulaire.legifrance.gouv.fr

 

INSTRUCTION N° DGS/SP/SP1/2018/206 du 28/09/2018 relative à la mise en place d’une déclaration obligatoire de la rubéole

Annexe 4 : fiche de notification obligatoire

 

Rapport – Lutte contre la douleur

L’Académie nationale de médecine a publié un rapport sur la prise en charge des douleurs chroniques en France.

Elle émet les recommandations suivantes :

  1. Consolider l’existence des 273 SDC pour les années à venir.
  2. Désigner, au sein de chaque faculté de médecine, un «coordinateur universitaire douleur » rattaché à la sous-section « Thérapeutique-médecine de la douleur » du Conseil national des Universités ou à une des grandes disciplines universitaires concernant la douleur.
  3. Veiller au renouvellement des équipes des SDC par : des médecins ayant reçu une formation spécialisée transversale (FST) « Médecine de la douleur », en plus de leur Diplôme d’études spécialisées (DES) d’origine ; d’autres soignants (infirmières, psychologues, physiothérapeutes…) ayant bénéficié d’une formation « douleur ».
  4. En plus de l’indispensable formation initiale de tous les médecins et soignants à la spécificité de la douleur chronique, faciliter l’accès à des formations complémentaires sur les nouvelles approches non médicamenteuses, technologiques et psycho-sociales.
  5. Développer la recherche clinique et fondamentale translationnelle par la mise en place de choix stratégiques, politiques et organisationnels.

Téléchargez le rapport

 

Etude – L’aide et les soins à domicile, des dispositifs souhaitables ?

Une étude socio-économique sur l’aide et les soins à domicile a été publiée. Elle attribue une valeur monétaire aux impacts positifs de l’intervention à domicile avec des gains pour l’État et la collectivité qui pourraient s’élever à 1,5 milliard d’euros.

Elle relève également que si chaque personne âgée recevant de l’aide familiale bénéficiait d’une heure hebdomadaire d’aide à domicile ou d’une heure supplémentaire, les bénéfices socio-économiques, net des coûts pour les finances publiques, s’élèveraient à 1,5 milliard d’euros sur un an. Dans le champ des personnes handicapées, ce bénéficie serait de 35,6 millions d’euros (M€) par an, tandis que pour les services de soins infirmiers à domicile, il s’élèverait à 737 M€, en limitant l’hospitalisation des patients atteints d’insuffisance cardiaque et de maladies pulmonaires chroniques.

L’étude établit l’intérêt pour la collectivité de soutenir les dispositifs en faveur de l’aide à domicile et la source d’économies qu’ils peuvent représenter.

Plusieurs recommandations sont listées et il est rappelé la volonté de création d’un cinquième risque pour la prise en charge de la dépendance, la revalorisation du montant de la prestation de compensation du handicap et le développement des solutions de répit. Dans le domaine du soin, un appel à la réduction des durées de séjour est proclamé, en s’appuyant sur les structures de coordination et de proximité et en reconnaissant et en valorisant le rôle des soins infirmiers dans le parcours de santé et la prévention.

 

Téléchargez le rapport

Prévention des conduites dopantes lors du Grand Raid 2018

A l’occasion du Grand Raid 2018, une opération de sensibilisation aux dangers de l’automédication et des pratiques dopantes est organisée conjointement par l’Antenne médicale de prévention du dopage (AMPD) et la Direction de la Jeunesse des sports et de la cohésion sociale, avec le concours de professionnels de santé investis dans ce domaine.

Un stand sera mis en place à la remise des dossards à Saint Pierre le mercredi 17 octobre de 7 heures 30 à 18 heures. Une intervention est également prévue à l’arrivée au stade de La Redoute.

Vous trouverez des informations qui pourront vous être utiles sur le site de l’Agence Française de lutte contre le dopage (AFLD) : https://medicaments.afld.fr/ et sur le site de la DJSCS et sur le site de la DJSCS https://reunion.drjscs.gouv.fr/

 

Vos contacts 

  • Antenne médicale de prévention du dopage (AMPD) – Dr Bruno Lemarchand – ampd@chu-reunion.fr
  • Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS) – Conseiller interrégionales de la lutte antidopage (CIRAD) – Jean-Yves Morel – jy.morel@afld.fr jean-aves.morel@jscs.gouv.fr
  • Médecin conseiller – Dr Véronique Servas – veronique.servas@jscs.gouv.fr